SHARE

Objet de rumeurs et spéculations depuis quelques années, dévoilée il y a quelques mois, testée depuis quelques jours par quelques happy-few, l’Apple Watch, la montre connectée de la firme à la pomme, est disponible dès aujourd’hui à la commande.

Apple Watch : catalyseur de ľexplosion du marché des objets connectés ?

En matière de montres connectées Apple n’arrive pas en premier sur le marché. D’autres l’ont précédé notamment Samsung avec sa Samsung Gear. Adidas à également lancé une montre avec un cardiofréquencemètre et un GPS intégrés. Ce produit vertical, ciblait principalement le marché des sportifs. Mais alors que ce marché était resté jusqu’à présent relativement confidentiel, l’Apple Watch pourrait changer la donne. Le cabinet IDC estime ainsi que le marché des smart wearables pourrait atteindre en 2015 25,7 millions d’unités contre 4,2 millions vendues en 2014. Une progression de plus de 500 %. Et dans ce chiffre la nouvelle innovation du groupe créé par Steve Jobs, l’Apple Watch, pourrait représenter plus de la moitié des « smart wearables » vendus cette année. Des analystes de JP Morgan chiffrent à 26,3 millions le nombre d’Apple Watch qui pourraient être vendues d’ici la fin 2015. Et en 2016 ces mêmes analystes envisagent que 55,2 millions d’Apple Watch pourraient être vendues.

Le pari du luxe

Certains indicateurs vont être intéressants à suivre dans les prochains jours. Tout d’abord le nombre de montres vendues par Apple dans les tous premiers jours. Gene Munster, analyste spécialisé sur Apple chez PiperJaffray, estime que 300 000 Apple Watch pourraient être commandées dès le 10 avril, et le nombre pourrait monter à 1 million d’unité d’ici la fin du premier week-end. Selon ses projections cela permettrait à Apple d’atteindre un objectif de vente de 2,3 millions de montres d’ici fin Juin.
L’autre incertitude porte sur le chiffre d’affaires que réalisera Apple. Avec des prix s’étalant de 399 à 18000 euros, il est difficile de prédire le montant des ventes en valeur. Le modèle d’entrée de gamme, l’Apple Watch Sport, devrait être le plus populaire. Mais la difficulté est de prédire le succès du modèle Edition, en or 18 carats. Certes Apple entend frapper fort sur ce segment. Le recrutement en mai 2014 d’Angela Ahrendts, ancienne dirigeante du groupe Burberry’s, démontre qu’Apple souhaite occuper le secteur du luxe, et l’Apple Watch Edition est le produit rêvé pour cela. Et si la firme de Cupertino a déboursé près de 73 millions de dollars pour s’assurer de la collaboration de Madame Ahrendts, ce n’est certainement pas pour se contenter de quelques ventes. Certains annoncent le chiffre de 12 millions d’exemplaires du modèle de luxe dès la première année. Une prévision peut être un peu trop optimiste. Car si l’achat d’un produit Apple, qui plus est positionné dans le secteur du luxe, est un moyen d’afficher une réussite sociale, et si le marché chinois peut répondre favorablement aux Apple Watches les plus chères, un élément peut freiner l’acheteur. Contrairement à une montre de luxe classique, essentiellement mécanique, l’Apple Watch devrait avoir une durée de vie plus courte, en raison de sa composition essentiellement électronique et de l’obsolescence des capteurs et composants qu’elle comporte. Cet arbitrage entre prix et durée de vie peut peser dans le volume des ventes de la catégorie Edition. Et si par contre les ventes sont largement au rendez-vous, Apple deviendra l’un des principaux acheteurs d’or sur les marchés mondiaux. En effet sur la base de 12 millions d’unités vendus, des estimations évaluent à 786 tonnes l’or nécessaire. Un chiffre qui placerait Apple dans le trio de tête des acheteurs d’or. Conséquence inattendue de son succès, l’Apple Watch pourrait alors devenir l’un des principaux déterminants des prix du métal précieux. Avant d’en arriver là il faudra regarder le succès (ou non) du lancement de ce nouveau produit. Histoire de voir si après l’Iphone et l’Ipad, Apple fait encore une fois la démonstration de la force de son marketing et de sa capacité à mettre sur le marché ses innovations au bout moment.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here